Appelez-nous: 0596 68 15 68

  • lundi, septembre 21, 2020
  • Marcel Hayot

Qui n'a pas hésité un jour entre palétuvier, mangle ou mangrove ? Tela Botanica nous donne des explications :

"Pour commencer, palétuvier ne désigne pas une espèce, mais un ensemble d’espèces d’arbres de diverses familles (Acanthaceae, Combretaceae, Rhizophoraceae) adaptés aux mangroves, et munis de racines aériennes courbes qui les ancrent dans la boue."

"En français, on a d’abord dit apariturier (1615), paretuvier (1643), parétuvier (1655), puis paletuvier (1722). Le mot a d’abord été utilisé par les colons français des Amériques."

"Par contre, l’espagnol utilise mangle, et manglar la mangrove."

"Mangle et son dérivé manglier continuent à être utilisés dans le français d’Amérique et les créoles. "

"En français, mangrove  désigne aujourd'hui uniquement la forêt littorale régulièrement baignée par l’eau de mer, au contraire des forêts marécageuses situées juste derrière, et qui sont baignées par l’eau douce des rivières."

En savoir plus dans l'article complet de Telabotanica

Nous vous parlions dans un post précédent de l'application ROM destinée à protéger la mangrove, écosystème essentiel de la Martinique.




Contactez Domaine Château Gaillard Martinique